SAVOIR-FAIRE

Au fil des collections, la marque s’imprègne de l’univers du shibori (tie-dye), de la broderie, du pagne tissé baoulé et du wax.
Chaque pièce de la marque véhicule la qualité du fait main, le temps que requiert le tissage des tissus artisanaux donne une âme aux pièces uniques et aux séries limitées de la marque Esmëe.

Le pagne tissé baoulé

SAVOIR-FAIRE

Le fil de coton est tissé en bandes étroites sur un métier manuel fait maison par le tisserand. Les bandes ainsi obtenues sont assemblées pour former un pagne en coton. Nos tissus proviennent de la ville de Yamoussoukro car les tisserands produisent des étoffes de qualité. L’art du tissage baoulé (un peuple de Côte d’Ivoire) est un héritage culturel qui se transmet de génération en génération. Le temps que requiert le tissage des tissus tissés leur donne toute leur valeur. La créatrice affectionne ce côté précieux du pagne tissé baoulé.

Le wax

SAVOIR-FAIRE

Symbole de savoir-faire multiculturels, le wax est empreint d’histoire et de traditions. C’est un tissu en coton, imprimé des deux côtés grâce à un système de cire (wax en anglais) qui lui a donné son nom. La fabrication reprend la technique du batik
traditionnel, mais de façon mécanique. Le wax est aussi éclatant au recto qu’au verso, sans envers, ne déteint pas et ses couleurs ont une tenue exceptionnelle. La marque Esmëe est sélective dans ses choix de tissus car la maison n’utilise que le wax de qualité acheté en Côte d’Ivoire et les imprimés de fleurs, d’animaux et de graphismes qui donnent un esprit bohème chic aux vêtements. 

Shibori

SAVOIR-FAIRE

Le shibori est un procédé de teinture artisanale plus communément appelé «tie-dye» en Occident qui vient du Japon et date du VIIème siècle. Le tissu est lié à la main, à l’aide d’une ficelle, pour créer des zones imperméables avant l’immersion dans un bain de teinture, qui révèlent des motifs une fois le tissu aplati. Esmëe utilise des fibres de coton et des teintures naturelles comme la racine de garance, qui donne une gamme de rouges, et l’indigo pur pour le bleu. Ensuite, la maison confectionne majoritairement des kimonos avec ce tissu.

L’art du détail

Il est primordial que les pièces uniques et les séries limitées de la marque véhicule la qualité du fait main tout en mettant en lumière l’art de ces artisans avec qui elle collabore depuis le début. Au fil des années, Esmëe a su restaurer un esprit de confiance et de relation humaine. Le fait d’utiliser des tissus requérant des journées de travail pour la confection des modèles, montre que la marque valorise l’artisanat pour une mode éco-responsable et humaniste faite de finitions haute couture et de précieux détails faits à la main.
J’ai besoin de ressentir dans tout ce que je fais des bonnes énergies. Le fait de travailler avec des personnes qui ont une éthique avec un savoir-faire ancestral donne toute une identité pure à la marque. Ils sont comme ma famille, une relation d’amour s’est instaurée au fil des années. Je veux créer pour ceux qui cherchent l’authenticité et qui ont le goût des voyages, pour qu’ils se sentent unique en portant mes créations.

La broderie

SAVOIR-FAIRE

Les modèles brodés de sequins, perles et de pièces de tissus de chez Esmëe sont de véritables joyaux car ils requièrent plusieurs journées de travail . Le fil de soie et de coton sont utilisés. La créatrice dessine les motifs, choisit les couleurs et les matières qu’elle brode elle-même sur le vêtement à la main. Sandra fabrique les fleurs avec des rubans de coton ou de soie.
J’ai l’impression que la broderie donne vie aux vêtements avec toutes ces couleurs, ces reliefs et qu’elle le rend précieux.

Leave your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *